La Rafle du Vél’ d’Hiv’

La Rafle du Vél’ d’Hiv’ (contexte historique)

« Chassez les Papillons Noirs » – la biographie de Sarah Lichtsztejn-Montard

(Pour des informations sur le projet de Roman Kroke veuillez cliquer sur les menus à droite de la flèche blanche)

La « Rafle du Vél‘ d’Hiv‘ » désigne la plus grande rafle de Juifs organisée sur le territoire français par la police française les 16 et 17 juillet 1942 à Paris et en banlieue (plus que 13 000 juifs dont plus de 4 000 enfants). Avant d’être déportés vers des camps d’extermination allemands, notamment Auschwitz, des milliers d’hommes, femmes et enfants avaient été enfermés durant quatre jours au Vélodrome d’hiver, un stade dédié aux courses cyclistes. Cette action menée par le gouvernement de Vichy en collaborant avec l’Allemagne nazie est restée longtemps un tabou de la France d’après-guerre. Ce n’est qu’en 1995 que l’ancien président Jacques Chirac le brisa publiquement en reconnaissant la responsabilité du pays.

Chassez les papillons noirsest la biographie de Sarah Lichtsztejn-Montard, survivante du camp d’extermination Auschwitz. Dans son témoignage, elle raconte comment, avec sa mère, elle s’est évadée du Vél’ d’Hiv’ au premier soir de la rafle, le 16 juillet 1942, avant qu’elles ne soient toutes deux, suite à une dénonciation par des voisins, déportées à Auschwitz deux ans plus tard ; elles survivent aux marches de la mort et sont libérées du camp de Bergen-Belsen le 15 avril 1945 par l’armée britannique. Avec son texte Sarah « délivre un message de courage et d’espoir dont la portée est universelle » (La Fondation pour la Mémoire de la Shoah).

Interview-vidéo de Sarah Lichtsztejn-Montard (3 parties): http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article1530&lang=fr

Informations complémentaires:

Sites Web:

http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article1530&lang=fr

http://rememberme.ushmm.org/updates/entry/remembering-the-vel-dhiv-roundup1

http://www.yadvashem.org/yv/en/holocaust/france/vel_dhiv_roundup.asp

http://www2.warwick.ac.uk/knowledge/culture/roundups/

http://www.nytimes.com/2012/07/21/opinion/la-rafle-vel-dhiv-anniversary-exhibition.html?pagewanted=all&_r=0

http://www.ambafrance-de.org/70-Jahre-nach-der-rafle-du-Vel-d

http://www.arte.tv/de/6754028.html#/box/veldhiv/de/das-projekt/

Chassez les Papillons Noirs (2011)

Illustration de Roman KROKE

En 2011, Roman Kroke  crée l’illustration Chassez les papillons noirs, une interprétation de la biographie de Sarah Lichtsztejn-Montard. Il s’agissait d’un travail de commande pour le film documentaire Ich bin d’André Bossuroy (2011), réalisé avec le soutien et de la Commission européenne et de la Fondation Hippocrène (-> Film documentaire). Au cours du tournage du film, Roman Kroke voyage à Paris pour interviewer Sarah Lichtsztejn-Montard.

Par rapport au concept de l‘illustration: Sarah lui racontait qu’au camp d’extermination d’Auschwitz, elle chantait avec les autres filles souvent les chansons d’Édith Piaf, particulièrement le refrain « Chassez les papillons noirs … » de sa chanson Le Disque usé (1943), http://www.youtube.com/watch?v=vS5X0BRB12s. Pour Sarah, pendant toute sa vie, la musique est restée une source ravigotante et de joie. C’est pour cette raison qu’elle a choisi le refrain emblématique « Chassez les papillons noirs … » comme  titre de sa biographie. Dans son illustration, Roman Kroke a crée une symbiose entre cette ancrage biographique et la question universelle comment un être humain peut gérer des expériences traumatisantes en les transformant – au moins en partie – en forces créatives.

À partir de son travail artistique lié à la Rafle du Vél’ d’Hiv’ Roman Kroke réalise en coopération avec des établissements scolaire, des universités, des musées, des fondations etc.

The illustration Chassez les Papillons Noirs (2011) is also available as „Giclée“ Fine Art Print on canvas, stretched over a wooden frame:

                      Impression d ‘ ART

        


 

Ich bin (2011)

Film documentaire d‘André Bossuroy

L’illustration Chassez les papillons noir de Roman Kroke fut un travail de commande pour le film documentaire Ich bin d’André Bossuroy (2011), avec le soutien de la Fondation Hippocrène et de l’Agence EACEA de la Commission européenne (Programme « L’Europe pour les citoyens » – Active European remembrance).

Ich bin est un documentaire historique faisant mémoire des victimes du nazisme et du stalinisme. Quatre jeunes européens partent à la rencontre d’historiens et de témoins de notre passé … Ils enquêtent sur les événements de la Seconde Guerre mondiale en Allemagne (le mouvement étudiant de la Rose Blanche, à Munich), en France (la rafle du Vél’ d’Hiv’, à Paris, la résistance dans le Vercors) et en Russie (le massacre de la forêt de Katyn). Ils examinent l’impact de ces événements; notamment, dans la manière dont les peuples européens perçoivent aujourd’hui leur propre identité.

Film ONLINE

(deuxième film d’en haut – l’épisode sur la Rafle du Vél’ d’Hiv’ se trouve en partie II):

Version originale: française

Sous-titré en langues suivantes: allemand, anglais, polonais, russe, néerlandais