Les Frères Bielski

Les Frères Bielski (contexte historique)

Les partisans juifs autours de Tuvia Bielski (1941-1944)

(Pour des informations sur le projet de Roman Kroke veuillez cliquer sur les menus à droite de la flèche blanche)

Cette histoire vraie est celle de Tuvia Bielski et de ses deux frères Asael et Zus qui décidèrent de ne pas se rendre dans les ghettos établis par les nazis, mais d’organiser un groupe de partisans, cachés dans les forêts dans les environs de Nowogrudok en Pologne occupée (aujourd’hui Biélorussie).

Au milieu de la forêt le groupe construit un village avec une synagogue, un hôpital, une école, un journal, et même un théâtre. En même temps, il mène une espèce de guerre guérilla contre les occupants allemands et leurs collaborateurs. Il survécu à l’holocauste et constituèrent ainsi ce que les historiens considèrent comme la plus efficace mission de sauvetage des Juifs par une force armée juive pendant la seconde guerre mondiale. Lorsqu’ils furent finalement libérés en 1944, leur communauté comptait plus de 1200 membres.

Cet événement historique a attiré l’attention internationale grâce à l’adaptation cinématographique Les Insurgés d’Edward Zwick (2008), avec Daniel Craig dans le rôle de Tuvia Bielski.

Informations complémentaires:

Sites Web:

http://www.courageandcompassionexhibit.com/

http://www.bielskifoetation.org/Welcome.html

http://www.novogrudek.co.uk/

http://jrmn.info/en

Livres:

Duffy, Peter:  The Bielski Brothers:  The True Story of Three Men Who Defied the Nazis, Buildt a Village in the Forest and Saved 1,200 Jews. Harper Perennial, 2004.

Kagan, Jack:  Novogrudok:  The History of a Shtetl.  Mitchell, Valentine, and Company, 2006.

Tec, Nechama:  Defiance:  The Bielski Partisans.  Oxford University Press, USA, 2008.

Illustrations & voyages de recherche (2010/2011)

Afin de faire des recherches pour ses illustrations sur les frères Bielski, Roman Kroke voyage pendant deux semaines à travers la Biélorussie en avril/mai 2010, avec le soutien de la fondation de la famille Bielski et l’Institut Goethe de Biélorussie. Il visite des sites historiques, interviewe des témoins de l’époque et s‘informe auprès des spécialistes du mouvement partisan juif. L’année suivante (2011), il approfondit sa recherche avec un deuxième séjour en Biélorussie, cette fois dans le cadre d’un projet de film documentaire, soutenu par la Commission européenne. En remerciant particulièrement Tamara Vershitskaya, directrice du « Museum of History and Regional Studies » à Novogrudok, de son aide dans l’organisation les séjours.

En mars 2011, Roman Kroke voyage à Londres pour interviewer Jack (Idel) Kagan (*1929). À l’âge de 14 ans Idel fut un des 120 juifs qui réussirent à s’enfuir du ghetto de Novogrudok à travers un tunnel qu’il avait lui-même construit et à rejoindre les partisans Bielski dans les forêts.

Sur la base de son travail artistique concernant les frères Bielski Roman Kroke réalise en coopération avec des établissements scolaire, des universités, des musées, des fondations etc.